Billets

Depuis janvier 2018, vous retrouvez chaque semaine, à la fin de votre lettre InfoFPJQ, sous la plume de journalistes et chroniqueurs bien connus, un point de vue ou une analyse sur l’actualité médiatique.

Évidemment, les propos tenus dans le billet n’engagent que leur auteur.

Le risque de ne rien faire

Par Mathieu Roy-Comeau 

Laide gouvernementale quOttawa accorde aux médias écrits fait plusieurs mécontents à droite du spectre politique. Les élus conservateurs et les chroniqueurs qui partagent leur idéologie ont eu tôt fait de décréter la fin de lindépendance journalistique, si ce nest tout simplement la mort du journalisme au pays. 

Harcèlement en ligne : pour que ça change !

Par Marilyse Hamelin 

Gens de la chronique, de l’animation et même du journalisme dans son ensemble, peu d’entre vous ont la chance d’échapper au harcèlement en ligne, à une époque où les réseaux sociaux sont omniprésents et donc au cœur du quotidien de ce métier qui nous expose. 

Les deux solitudes et l’affaire SNC-Lavalin

Par René Vézina

Il survient régulièrement des épisodes qui nous rappellent la persistance du phénomène des deux solitudes au Canada. Le plus récent concerne l’affaire SNC-Lavalin, ou plutôt le traitement journalistique de cette crise qui ébranle toujours le gouvernement Trudeau. 

Un privilège et une responsabilité

Par Josée Legault

Cette semaine, le gouvernement de François Legault dépose son projet de loi très attendu sur la laïcité. Ce billet rédigé pour la FPJQ ne sera bien évidemment pas l’endroit approprié pour en faire l’analyse. Je me limiterai ici à quelques observations valant pour la chronique politique comme outil d’analyse.

 

Écrire bilingue

Par Lise Ravary  

Je tiens une chronique hebdomadaire dans Montreal Gazette depuis près d’un an.  

Tous les dimanches, je livre un texte de 650 mots à la responsable des pages éditoriales, Edie Austin, texte qui est mis en ligne le lundi et publié le mardi dans le journal.  

Ma mission ? Dire aux anglophones ce qu’ils n’aiment pas entendre, mais qui reflète l’état d’esprit du Québec francophone auquel ils ne sont pas souvent confrontés, à moins de consommer des médias francophones, ce qui est moins fréquent qu’on pourrait le penser.  

Pour qui écrivons-nous, au juste ?

Par Jeff Yates  

Il est rare qu’un article de journal change la perception que j’ai de mon beat. C’est pourtant ce qui m’est arrivé quand un texte du Journal de Québec publié en 2016 s’est remis à circuler sur les réseaux sociaux, puis m’est tombé sous les yeux en apparaissant dans mon fil d’actualité. 

Plus qu’une courroie de transmission

Par Mathieu Roy-Comeau

L’indépendance journalistique peut parfois être mise à rude épreuve dans certains milieux. C’est une situation que vivent beaucoup de francophones en situation minoritaire au Canada, par exemple. 

Maxime Bernier et la pseudo neutralité des médias d’information

Par Marilyse Hamelin

En ce début d'année, à quelques semaines d’intervalle, le quotidien The Gazette nous a donné matière à réfléchir sur la neutralité journalistique et sur la « censure ».  

La série noire (ou grise) des malheurs des dragons

Par René Vézina 

Les temps sont durs pour les dragons. Mais l’étendue de leurs malheurs varie selon l’analyse qu’en font les différents médias. 

En quelques semaines à peine, on a appris, tour à tour, la déconfiture de Caroline Néron et de ses bijoux puis celle d’Alexandre Taillefer et de Téo Taxi. 

Une image vaut parfois mille maux

Par Josée Legault 

En cette ère de médias sociaux et d’écrans multiples, les images se font de plus en plus souvent trompeuses. Sur Twitter, Facebook ou Instagram, elles défilent sous nos yeux à des vitesses vertigineuses. Et ce, non seulement chez les journalistes dont la navigation web fait partie du métier, mais aussi – et surtout –, dans la population elle-même.