Prix Antoine-Desilets

Édition 2019

Les photographies lauréates ont été annoncées le dimanche 3 mai 2020 à l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse.
Découvrez les lauréats 2019 en bas de la page
 

Découvrez tous les finalistes 2019

- Valeur du prix Antoine-Desilets, pour toutes les catégories : 300$.
- Valeur du prix de la Photo de presse de l'année : 1 500$.


Catégories

  • Meilleure photo de presse, catégorie « Arts, Culture et Art de vivre »
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Coup d’œil »
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Justice et faits divers »
  • Meilleur photoreportage (entre 3 et 10 photos)
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Politique »
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Portrait »
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Société »
  • Meilleure photo de presse, catégorie « Sports »
  • Photo de presse de l’année*

*Le président du Grand Jury choisit le lauréat de la Photo de presse de l'année parmi tous les finalistes. Un lauréat peut remporter un prix dans une catégorie, en plus du prix de la Photo de presse de l'année.
 

Grille de validation technique.

Grille d'évaluation.
 

*Le masculin n'est employé que pour simplifier le texte.

Qui est Antoine Desilets

Antoine Desilets est considéré comme le père de la photo de presse au Québec.

Il a œuvré au quotidien La Presse des années 60 aux années 80.

Le prix Antoine-Desilets honore les photographes ayant produit les meilleures photos de presse de l’année au Québec

Les photos finalistes et gagnantes font l'objet d'une exposition chaque année.  

Gagnants du prix Antoine-Desilets

2019

En raison de la crise sanitaire du coronavirus, le Gala des Grands Prix du Journalisme 2020 qui devait se tenir le 2 mai au Théâtre Corona de Montréal a été annulé.

L'annonce des lauréat(e)s du prix Antoine-Desilets s'est fait par voie de communiqué le dimanche 3 mai 2020, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de presse.

Voir les photos

 

Les gagnant(e)s, par catégorie :


Meilleure photo de presse, catégorie « Arts, Culture et Art de vivre » 

Martin Chamberland, pour « Ballet urbain », publiée dans La Presse 
 

Mot du jury : « Visuellement très intéressante, la photo parle en tout point. La ligne de fuite est magnifique, le message urbain passe très bien. La profondeur de champ avec le hors foyer est parfait. Le personnage est en force et non en performance. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Coup d’œil » 

Josie Desmarais, pour « Tous les moyens sont bons », publiée dans le Journal Métro 
 

Mot du jury : « La photographie de rue avec le personnage à l’arrière-plan qui questionne le skieur. L’Image raconte une histoire. Belle illustration des bouleversements climatiques. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Justice et faits divers » 

Ivanoh Demers, pour « Gilbert Rozon devant la justice », publiée sur le site de Radio-Canada 
 

Mot du jury : « Beaucoup d’information dans cette photo qui raconte l’homme faisant face à la justice. On voit le palais de justice et les photographes. Le regard direct de Gilbert Rozon vers la caméra est impressionnant. »

 

Meilleur photoreportage 

David Boily, pour « Federal Oshima », publiée dans La Presse 


Mot du jury : « Le récit visuel est extraordinaire. C’est une histoire en images. On vit littéralement avec eux dans le bateau. On a l’impression de vivre ces scènes de la vie quotidienne dans une situation hors norme. Un sentiment de partir en mer, de vivre le voyage, et d’accoster. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Politique » 

François Roy, pour « Marguerite Blais, agent secret », publiée dans La Presse 


Mot du jury : « On reconnaît Marguerite Blais juste en voyant son profil, à contre-jour. Surtout qu’elle est encore en train de discuter avec une personne âgée. Dans cette photo très bien composée, on voit le geste. L’image résume l’engagement de Marguerite Blais, dans ce plan large. On sent tout le Québec et ses CHLD dans cette image. On est capables de garder l’anonymat du bénéficiaire tout en illustrant le sujet. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Portrait » 

Bernard Brault, pour « Elisapie Isaac », publiée dans La Presse 
 

Mot du jury : « On a un moment d’intimité avec le sujet en dehors du mode de représentation. Le personnage est dans sa bulle avant de commencer son spectacle. Le photographe nous a donné accès à son intimité et à son humilité. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Société » 

Martin Tremblay, pour « Un dernier souffle pour Marie-Ève », publiée dans La Presse 
 

Mot du jury : « Grande humanité dans cette photo. La composition en triangle descendant qui donne une impression de vertige et d’instabilité nous touche davantage. Un message très fort sur le désir de mourir. »

 

Meilleure photo de presse, catégorie « Sports » 

Olivier Jean, pour « Nadal », publiée dans La Presse 
 

Mot du jury : « C’est une photo sportive qui raconte beaucoup plus que le sport. C’est une photo qui secoue par ses couleurs, par la violence du coup de raquette. La photo raconte parfaitement la fougue de Nadal. »

 

 

Photo de l’année 

Olivier Jean, pour « Nadal », publiée dans La Presse 
 

Mot du jury : « La photo est à contre-courant de la photo sportive habituelle. On est sorti du contexte politico-historique pour trouver celle qui a le plus frappé. »

 

Membres du jury :
 

Jacques Boissinot, président du jury, photojournaliste à La Presse Canadienne
Caroline Hayeur, photographe indépendante chez Collectif Stock Photo, chargée de cours en photojournalisme à l'UQAM
Sébastien Michaud, Photographe indépendant chez Collectif Hors d'État et enseignant au Centre de formation Professionnelle de Lachine.

Retour à la liste des prix
 

Inscription à l'infolettre

Restez informé(e) de nos nouvelles et des activités à venir